םולםחדשותCBD (CBD)

Afrique du Sud: Règles de la CDB pour le commerce et la libre utilisation des produits en vente libre

Le Ministère de la santé sud-africain a autorisé la vente de produits à base de CBD en vente libre et en pharmacie, à faible concentration. Les produits DBC à haute concentration nécessiteront une ordonnance du médecin, mais ne nécessiteront pas de licence du ministère de la Santé.

À la fin de la semaine (23.5), le ministère de la Santé sud-africain a publié une mise à jour de la législation sur le cannabis, qui fait du cannabidiol (CBD) une drogue dangereuse nécessitant une licence spéciale du ministère de la Santé pour un médicament vendu en pharmacie.

Mais le ministère de la Santé ne s’est pas arrêté là et a ajouté un autre "bonus" - une période d’essai d’un an, selon laquelle les produits à faible concentration de CBD seraient complètement exclus de la commande de médicaments et vendus hors de la boîte.

La période d’essai prendra fin en mai 2020, mais il sera alors possible de renouveler la loi pour une période supplémentaire ou de la fixer.

Rappel à la Cour suprême de 2017 en Afrique du Sud Ensemble Le fait que l’incrimination des consommateurs de cannabis soit inconstitutionnelle et permette la consommation et la croissance réelles du cannabis à des fins d’auto-consommation, tout en demandant à l’État de modifier la loi en conséquence.

Le gouvernement a fait appel de cette décision du tribunal, mais c'est Rejeté L'année dernière

Même après l’autorisation de la consommation de cannabis et de son épanouissement en Afrique du Sud, ses deux principaux principes actifs, les cannabinoïdes THC et CBD, étaient toujours classés comme substances dangereuses nécessitant une licence spéciale du Ministère de la santé.

La nouvelle loi apporte en fait deux modifications à la loi de la CDB, l'une permanente, l'autre pour une période d'essai d'un an, comme indiqué, mais elle peut être renouvelée par la suite.

Le premier changement transfère la CDB du groupe 7 vers l’ordonnance sur les drogues, qui contient des drogues dangereuses nécessitant une licence spéciale du Ministère de la santé, y compris l’héroïne, au groupe 4.

Les médicaments du groupe 4 sont considérés comme à faible risque et peuvent être vendus avec une ordonnance du médecin dans n'importe quelle pharmacie, sans licence spéciale - ce changement est permanent.

Le deuxième changement est plus ambitieux et exclut complètement la réglementation des médicaments à base de CBD avec une dose quotidienne maximale de 20 mg pour un an.

On ne sait pas comment cette restriction quotidienne sera appliquée ou traduite en une dose maximale de produits. Toutefois, en supposant que l'emballage commun vendu soit destiné à une utilisation mensuelle, il sera limité à un contenu maximal de CBD 600 par emballage.

Une clause supplémentaire dans la déclaration du ministère de la Santé exempte complètement de l'ordonnance sur les médicaments tous les produits contenant une concentration minimale de THC (moins de 0.0001%) et de CBD (moins de 0.0075%) de l'ordonnance sur les drogues pendant un an.

Signature du ministre de la Santé de l'Afrique du Sud sur l'exclusion des produits à faible concentration de CBD et des produits de l'ordonnance sur les produits pharmaceutiques pour une période d'un an
Signature du ministre de la Santé de l'Afrique du Sud sur l'exclusion des produits à faible concentration de CBD et des produits de l'ordonnance sur les produits pharmaceutiques pour une période d'un an

Les nouvelles lois faciliteront la tâche non seulement pour les consommateurs, mais également pour les fabricants de CBD en Afrique du Sud, qui ont été contraints d'agir en vertu des restrictions sévères imposées par l'ordonnance sur les drogues à la fabrication de drogues dangereuses du groupe 7.

C’est un grand pas en avant pour la légalité de la CDB en Afrique, car La plupart des pays Sur le continent, cela n'est toujours pas autorisé, à l'exception du Zimbabwe et du Lesotho, qui sont autorisés par la CDB.

Il y a environ deux semaines (16.5) Rapport Le ministère israélien de la santé devrait également autoriser la vente de CBD sans ordonnance, bien que les détails exacts restent à être publiés et que sa mise en œuvre prenne beaucoup de temps.

Pour les dernières mises à jour sur la CDB Cliquez ici

Amendes de cannabis

(A partir de 1 en avril 2019)

Basé sur un chiffre révélé par le ministre Erdan. La police refuse de révéler son chiffre officielDétails ici)

Retour à bouton en haut